Les clés pour réussir vos photos de coucher de soleil

photo coucher du soleil

La photo de coucher de soleil est un exercice incontournable pour tout apprenti photographe. Même s’il a été traité des milliards de fois, le sujet est tellement beau qu’il ne lasse pas, à condition de sortir de l’ordinaire ! Voici les clés pour réaliser des prises de vue uniques d’un magnifique sunset.

 

Choisir le bon jour

Pour magnifier vos photos de coucher de soleil, à moins de vouloir un rendu épuré au maximum, ou de mettre l’accent sur un élément spécifique (de la fumée au loin, la pureté d’un plan d’eau), privilégiez un ciel nuageux qui reflète bien la lueur du soleil. Sinon, vous devrez rechercher un premier plan intéressant ou intégrer un autre sujet (un oiseau qui traverse le cadre par exemple).

 

Choisir le bon moment

La plupart des personnes photographient le soleil quand il est tout bas, juste avant qu’il en disparaisse. Or, si votre œil voit un beau disque orange ou rouge, votre appareil, qui gère moins bien les contrastes, le transforme en un simple rond blanc ou en un aplat de couleurs.

Augmentez légèrement les ISO si vous photographiez à main levée et attendez quelques secondes après qu’il se soit couché, quand le ciel prend de belles couleurs, pour mitrailler. Attention, soyez à l’affût, car la luminosité baisse aussi vite que les couleurs changent.

 

Choisissez le bon endroit

Pour vous démarquer des quelques milliards d’images de ce type, trouvez-lui un point d’intérêt unique, que ce soit en avant-plan ou en arrière-plan, comme des silhouettes humaines, des voiliers amarrés au port, un ponton… Vous pouvez aussi opter pour un grand-angle et accentuer l’impression d’immensité du paysage : la mer, la ville, le ciel, une immense prairie, etc.

 

Utilisez la pose longue

Si vous avez votre trépied à portée de main, c’est parfait pour une bonne stabilité, qui vous permettra d’utiliser la pose longue et d’obtenir un plan d’eau à l’aspect très calme ou des nuages lisses, même s’ils se déplacent rapidement.

Ainsi, dans toutes les conditions de luminosité, vous pouvez réduire la sensibilité ISO, supprimant le bruit et augmentant la dynamique, et fermer le diaphragme à loisir pour maximiser la profondeur de champ.

 

Soignez le post-traitement

N’oubliez pas de shooter au format RAW. Ce choix vous donnera plus de possibilités en post-traitement pour augmenter le contraste, traiter les couleurs séparément, ajouter des filtres, faire ressortir le sujet, changer l’exposition des différents éléments, etc. La différence sera impressionnante !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *